dimanche 5 février 2017

Dimanche, angoisse !




Dimanche soir 21h45 posée devant mon PC à naviguer sur les internets...perdue dans mes pensées, assaillies par mes peurs, mes angoisses.

C'est au moment où tu crois être le mieux que ton cerveau te rattrape. Connectée à moi-même ( devant le PC surtout ^^)  je ressens le besoin d'écrire pour qui , pour quoi ...pour moi sans doute pour extérioriser ces peurs !

Qui suis-je ? Où vais-je ? Que fais - je ? Qu'ai je fait ? Qu'est ce que je veux vraiment ? De quoi ai-je envie? De quoi ai-je besoin ? A quoi j'aspire ?

Au final seul, en couple, heureux ou malheureux, nous sommes nombreux à ressentir ce vide, cette angoisse de la fin de week-end ... C'est d'autant plus violent que le week-end fut foufou , chargé en rencontre, en émotion ... ( y mettre ce que vous voulez dedans) .

Ouai mais voilà que faire face à ça ? Manger, s'alcooliser pour compenser, avoir une conduite addictive  ... non je crois pas ! Trouver la force, apprendre les moyens de s'observer,  reconnaitre les signes. C'est un entrainement de l'esprit, du cerveau qui s'apprend avec le temps ( merci à la sophrologie : un article un jour je ferai !). Surtout il faut accepter les émotions qui nous traversent . Se laisser aller, pleurer un bon coup , crier, respirer (pour de vrai !!!) ... simplement LACHER PRISE ( désolé de crier mais j'en avais besoin ^^)  et écouter son corps pour plus de SERENITE, pour trouver la paix intérieure ( bizarre ces deux mots).

Finalement après ces quelques lignes posées ça va déjà mieux .


Et vous ? Racontez moi ...Quel être votre moyen d'évacuer ? ...

Bonne semaine ! Je vous kiffe les gens ^^  😘


mercredi 4 janvier 2017

Jamais sans mon eyeliner

Hello les biches, today je vous raconte comment tous les matin je fais pour ressembler à ça ...ou pas!!!


                                                                                                         

Avant toute chose, je lave mon visage avec une lotion moussante à l'eau. Je me suis évidement démaquillée la veille au soir, je déteste les laits démaquillant Sur les conseils de ma pote, Sarah j'ai testé et adopté l'huile de coco, économique et écologique ça démaquille au top. La peau reste une peu grasse mais en plus de nettoyer cela hydrate. Donc on l'utilise en démaquillant ou pour hydrater la peau, le deux en un et je parle pas des options pour cuisiner !

Chez Action à moins de 4€

J'applique ensuite une lotion soit eau de rose le matin pour éclat du teint, soit eau de bleuet pour défatigués les yeux le soir.
Mes crèmes : crème contour des yeux que j’utilise aussi en contour des lèvres. Au passage je me balade tout le temps avec mon stick lèvre : le top du moment Homeostick (Boiron),  très bon cicatrisant.
Pour le visage, j'applique une crème hydratant peau sensible, ça c'est perso suivant votre peau. L'hiver, j'utilise une BB crème pour ne pas avoir le teint trop fade. BB crème du moment Mixa. Elle s'applique bien mais elle a une odeur bizarre mais qui se dissipe vite.

Une fois la peau bien hydratée, j'attends au moins 15 min avant d'attaquer le make-up.

Il faut s'armer des bons outils !

Ci-dessous une revue du minimum vital trouvé chez ELF:

* Applicateur paupière mobile ; pour appliquer la matière sur la paupière mobile : http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-estompeur-ombre-a-paupieres-c


* Estompeur pour fondre la matière entre les différents fards. Je l'utilise pour le coin externe de mon oeil entre la paupière mobile et la paupière supérieure : http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-melangeur-pour-l-oeil


* Pour le coin interne de l'oeil :
permet de poser la matière au coin l'oeil. Je l'utilise également pour fournir mes sourcils avec un peu de fard à paupière dans les tons de ma carnation.
http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-definition-pour-l-œil

* Pinceau Angled pour la paupière fixe : http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-angled

* pour les pommettes : kabuki : http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/kabuki-pinceau

* Une brosse à sourcil : de votre choix ou vous recycler un vieux mascara dont la brosse vous convient.

* Pinceau à poudre :  http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-a-poudre-complexion

Facultatif
*pinceau éventail pour épousseter les éventuels résidu d'ombre à paupière tombés sous l'œil http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/pinceau-eventail-1


* Recourbe cil que j'utilise de temps à autre. J'ai celui de chez Séphora.


En pratique :

1. Cacher les cernes : Je galère !
Dernièrement j'ai suivi les conseils de Christina Cordula en appliquant un fond de teint plus foncé que ma carnation puis ensuite mettre son anticerne habituel. Le rendu est assez efficace. Sinon il faut mettre du jaune cela annule le bleu ( couleur complémentaire) ceci peut aider : http://www.eyeslipsface.fr/produit-beaute/correcteurs-et-anti-cernes
Sinon y'a pas à dire ! Le repos est le seule remède aux cernes ( note à moi-même!)




2. Le teint : J'opte pour un fond de teint minéral léger j'aime pas tartiner sauf quand je sors et que j'ai envie d'un teint presque parfait.

3. Les sourcils : Une brosse pour coiffer les sourcils est indispensable.

4. Les yeux : J'applique un fard foncé sur ma paupière mobile en totalité, puis à l'aide du pinceau Angled je pose la matière plus claire (SIN pour la palette Naked one) sur le reste de la paupière fixe comprenant le dessous du sourcil. Je mets une touche de fard plus clair au coin interne de l'oeil.



Naked one : ma palette préférée

J'estompe avec un pinceau estompeur qui a cette tête là.




4. Les yeux de biches donc l'eyeliner : j'use et j'en abuse de toutes les couleurs. Ceux de Séphora pour les couleurs font leur job.
Sinon mon best seller pour le moment : Eyeliner Effet Faux Cils Shocking d'Yves Saint Laurent. Il existe aussi en plusieurs couleurs !! :-D

 

5.  Les cils : j'utilise souvent plusieurs mascaras pour mettre en forme avec la brosse qui me plait le mieux
Le bleu Volum Express Ricil de chez Gemey est un de mes préférés


Pour ce qui est du noir évidemment Chanel pour avoir essayer celui de ma mère #expensive


6.Les pommettes : je finis toujours avec le Kabuki par un peu de blush sur les pommettes pour un effet bonne mine .

7. En option :  Le lip stick rouge que je ne mets que lorsque je sors.
Mon préféré : Le Rouge Velouté sans transfert de chez Séphora.

Bonne tenue. Il transfert un peu. Il est mat et ça j'adore
Tout bon rouge à lèvre posé nécessite un crayon à  lèvre pour éviter les débordements.

Je teste le Kiko en ce moment : New Unlimited Stylo (teinte 17 Tulipe) : je le trouve un peu sec mais il a une chouette finition mat. Il ne transfère pas.




 Make up bleu ( et même si g les yeux bleus !)
 
- Eye liner bleu : Séphora
- Palette Naked One 1 ton irisé Sin sur l'ensemble de la paupière, j'assombri le coin externe avec du beige Naked ou Sidecar.
- Crayon khôl bleu
- Mascara bleu : Gemey




Bisous les bichettes ! Muak !

lundi 17 octobre 2016

Je cours...

Je vous épargnerai la chanson de Kyo ( cliquer ici pour les ignorants)  lol


Le dimanche 7 octobre dernier, je participais pour la 4ème fois à la 5ème édition de la Compiègnoise, une course 100% féminine de 5, 6 ou 12kms, organisée par les Picantines dont les fonds sont reversés pour la lutte contre le cancer du sein dans le cadre d'octobre.


C'est un évènement sportif et  festif où se retrouve des copines, des mères et leurs filles
( comme la pipelette Anaïs alias Madame Calepin et sa maman),
des femmes avec leur époux, des filles avec leur père et quelques "déséquilibrés" de la gente masculine qui n'ont même pas peur de se déguiser en femme!
Bref un fort moment d'échange, de partage et de convivialité ... la vie quoi ...une belle aventure humaine...

Voici une photo prise au départ de la course : marée humaine de 4000 marcheurs et coureurs.
crédit photo Richard Dugovic




C'est grâce à cette course que je me suis mise à courir. Au début cela à commencer par une reprise physique de moi-même !! J'ai toujours détesté courir depuis les premiers cours d'EPS jusqu'à l'horrible cross obligatoire du collège. Je détestais tellement cela que je laissais passer les handicapés pour finir dernière. Bon il faut se replacer dans le contexte physique dans lequel j'étais ... c'est à dire avec 12kilos de plus et un surpoids qui me poursuivait depuis l'enfance ! En effet ça aide pas à bouger ses fesses. Mais je prends du recul, courir était pénible mais j'arrivais au collège à faire les 20 min de course à pied et j'avais plutôt une bonne capacité de récupération ! Bref revenons à notre paire de running que j'ai enfilé il y a 4 ans !
Un beau matin à la veille de la nouvelle année,  j'ai décidé de me reprendre en main et d'arrêter de me prélasser dans ma bouée de sauvetage, dans un océan de bourrelet, appelez ça comme vous voulez! De part mon métier pour ceux qui me connaissent, vous me direz quoi de plus simple! Bah que nenni! Le mental et la volonté font beaucoup !
Au programme :
- modification de mon alimentation : quantités, grignotages, alcool revu en nette baisse.
- intensification du sport : course à pied, renforcement musculaire ( inscription en salle de sport), etc.
- remodelage corporel : LPG ( palper rouler mécanique ) dans le but de déstocker les graisses. Associer à un régime alimentaire adapté ça marche plutôt bien.  Prévoir un budget quand même !!
- acupuncture pour stopper la faim et aider à éliminer.



La course je m'y suis mise pour faire une activité commune avec mon cher et tendre de l'époque. L'idée était plutôt bonne, je me souviens encore des débuts difficiles sous -1 degré ^^ Ouai ouai on est fou ...


Je ne pourrai plus me passer de courir , je ne cours pas pour la perf mais pour la sensation que ça procure. Même si cela est parfois atrocement difficile lorsque après plusieurs semaines d'arrêt on reprend. Surtout ne jamais s'arrêter...
J'adore courir le long du bord de l'eau profiter des lumières du ciel et du soleil des fins de journée où le soleil par beau temps enflamme le ciel de sa couleur pourpre. Courir est un retour sur soi, un dépassement de soi même, un moment pour profiter de l'instant présent mais aussi pour laisser vagabonder son esprit ...Et un grand merci aux hormones du plaisir qui viennent procurer tant de satisfaction.
Bon assez parler je pense que tous les runners addict éprouvent les mêmes sensations. J'ai difficilement passé le cap des 10kms mais je pense que je manquais sincèrement d'entrainement !
Prochain objectif dans un an les 12kms de la Compiégnoise puisque cette année avec ma binôme nous avons fait sans le vouloir le même temps que l'année dernière.


Pour se libérer l'esprit et continuer sur ce thème : filez regarder Free to run . A voir d'urgence pour tout les runners ce film-documentaire est simplement rempli d'humanité ...juste après le visionnage, l'envie de prendre ses baskets et courir est là.

Allez rendez vous pour un prochain run ...

mardi 19 juillet 2016

Une recette lumineuse et bretonne !

J'avais envie de vous partager la recette préférée de mon papa breton et druide aussi (si si je vous assure ça existe bien) !!! J'ai donc allumé mon four à 240°C pour vous concocter le Pharaon ( vraiment trop nul), je recommence : " pour vous concocter le :

Far breton
Ingrédients :
- 125gr de farine
- 125gr de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 4 œufs frais de poules ( cot cot cot ^^) 
- 3/4 de litre de lait entier ( je convertis soit 750ml ^^ non non on ne se moque pas !!)
- une bonne rasade de rhum ambré
- un petit 500gr de pruneaux plus ou moins dénoyautés il parait que cela donne plus de goût avec les noyaux ( entre la classe et le goût à vous de choisir)
- beurre pour le moule


Préparation :

* Préchauffer le four à 240°C

* Dans un saladier : mélanger la farine tamisée, les sucres et la levure. Former un puits. Y casser les œufs puis les incorporer petit à petit au mélange de farine.




* Faire chauffer le lait, le rhum et les pruneaux dans une casserole.















 * Pendant ce temps beurrer le moule à manquer ( je farine également pour éviter que ça accroche)






 * Une fois le lait chaud , égoutter les pruneaux, verser le lait lentement sur le mélange, en tournant vivement avec une cuillère en bois.





* Placer les pruneaux dans le moule beurré et fariné. Verser la pâte et enfourner à 240°C au bout de 10min réduire la température à 180°C pendant 30 à 35 min.





* Attendre qu'il refroidisse un peu avant de démouler.




* Déguster mais encore meilleur le lendemain si vous pouvez attendre...

Kénavo !

dimanche 19 juin 2016

Si on se mettait à la rhubarbe?!

A l'honneur aujourd'hui un fruit de saison : la rhubarbe ... que j'ai ramassée hier dans la jardin de ma maman sans quelques morsures piqûres d'orties ( mais il parait que c'est bon pour la santé ^^). Oh la la mais je m'égare là !
Cette grande tige de rhubarbe a souvent du mal à passer à cause de son acidité, il suffit pourtant de savoir l'apprivoiser. La rhubarbe est riche en vitamine C et K. Très riche en eau et presque sans glucides, elle est très peu calorique. Elle contient des minéraux : potassium, phosphore, et en plus petites quantités du magnésium et du calcium. Elle est très laxative par sa richesse en fibres. 
On y va pour la recette ? ! A vos marques, prêt, partez ....






Crumble Pomme-Rhubarbe

Ingrédients :

- Des pommes à chair fermes : 4 à 5 belles pommes ou 1 petit kilos: j'ai choisi des petites pommes jaune de jardin légèrement acidulées et sucrées.
- Tige de rhubarbe au moins 500gr
-  Beurre mou ( à température ambiante ) 30gr
- Cannelle en poudre
( je vous avouerai que sur les quantités je fais un peu au pif ! L'expérience sans doute ^^ )

Pour la pâte à crumble 
- 125gr de sucre
- 125gr de farine ou poudre d'amandes ou 1/2 avec les deux
- 40gr de flocons d'avoine
- 125gr de beurre
- Cannelle en poudre


Commencer par nettoyer la rhubarbe :
- Peler la rhubarbe en tirant les fibres avec un petit couteau. 
- Frotter ensuite la tige de rhubarbe pour vérifier qu’il ne reste aucune fibre
Laver et couper en tronçons.

- Réserver
Petit tuto sur Marmiton 
Pour ma part je ne m’embête pas à faire dégorger la rhubarbe.

Éplucher et couper les pommes en petits morceaux. J'ajoute un peu de jus de citron dans l'eau dans laquelle je les lave afin d'éviter qu'elles noircissent. 

Préchauffer le four à 200°C.

Mettre à fondre le beurre, un fois fondu, ajouter les pommes. Laisser dorer en remuant de temps en temps. Saupoudrer d'une cuillère à soupe de sucre et d'un peu de cannelle afin qu'elles dorent.




Pendant que les pommes colorent. Préparer la pâte à crumble : dans un saladier mélanger du bout des doigts le beurre mou, la farine, le sucre, les flocons d'avoine. La pâte doit être granuleuse. Si la texture ne convient pas, j'ajoute au fur à mesure un peu de farine ou de beurre si la pâte est trop collante ou inversement.

























Une fois les pommes dorées, ajouter la rhubarbe, mélanger, couvrir pendant 5 min à peine sur feu vif. Ajouter un peu de sucre pour limiter l'acidité de la rhubarbe.Attention que les pommes ne deviennent pas de la compote. Puis laisser cuire sans le couvercle pendant quelques minutes.





Mettre la préparation dans un plat à manquer ou à gratin puis répartir uniformément la pâte à crumble sur le mélange de fruits.





Enfourner en mode cuisson haute (grill pas trop ) pendant 25 à 30 min.

Déguster froid avec de la glace à la vanille, de la crème fraîche ou du fromage blanc pour les plus ligth. Moi j'adore le déguster avec un petit suisse...Ne me demander pas pourquoi! 
J'aime cette recette car les flocons d'avoine apportent du croquant. Ce dessert est déclinable à l'infini avec n'importe quel fruit : poire , banane, kiwi, nectarine, pêche tout en gardant les pommes pour base.
Pour faire plus léger, sauter l'étape pomme + beurre à la poêle. J'évite avec la rhubarbe qui est acide mais c'est faisable avec d'autres fruits. Il suffit juste de mettre tous les fruits dans le plat et de saupoudrer un peu de sucre ou sucre vanillé, de cannelle, éventuellement d'une cuillère à soupe de rhum et ensuite de finir avec la pâte à crumble.





Bonne dégustation...

Et vous quelles sont vos recettes "rhubarbesques"?! ^^






mercredi 11 mai 2016

Les petits nouveaux...


Les petits nouveaux oignons blancs pardi !!!



Ayant fait ce samedi quelques emplettes sur le marché ( ça fait un bail d'ailleurs que je n'y avais plus mis les pieds), j'ai craqué pour ce légume de saison nouveau dit primeur et frais. J'aime le printemps, cette saison où les fruits et légumes en tout genre gorgés de soleil, de vitamines et minéraux arrivent sur les étales des marchands.

Donc je disais les petits oignons blancs ! On l'appelle Cébette dans les régions méridionales de France.  Je vous laisse découvrir ce site qui en parle très bien : les paniers marseillais. Mon marseillais de chéri adore les manger à cru avec un peu de sel. Plus ils sont gros et plus ils piquent dit-il....et plus tu pues du bec aussi ^^ Ok je sais ce n'est pas très vendeur mais tellement bon car c'est frais et c'est surtout plein de bonnes vertus et de bonnes substances nutritives !!!

Pour ne rien perdre de ce légumes à 2€ la botte, je cuisine aussi bien le blanc de l'oignon que les tiges vertes qui ressemblent à de gros brins de ciboulettes.

Première déclinaison en omelette : je fais revenir dans une poêle les oignons finement émincés dans un peu d'huile et de beurre pas trop non plus mais il faut ce qu'il faut pour les faire caraméliser. Après avoir obtenu des oignons fondus avec une légère teinte marron, j'ajoute les tiges que j'ai pris le soin de couper finement puis je les fais revenir avec les oignons pendant 5 min au moins. Une fois tout ça bien fondu , je bats mes œufs ( 2 par personnes diététiquement correct en terme de protéines) et je mélange ma préparation d'oignons/tiges émincées aux œufs battus. Ne pas oublier de les assaisonner de sel, poivre, curcuma, muscade, à votre convenance.  Je cuis l'omelette dans une poêle le temps nécessaire pour qu'elle se détache facilement de la poêle. Je la retourne une fois un côté cuit car je n'aime pas les omelettes baveuses, après vous faites à votre goût. J'aime qu'elles ressemblent à du gâteau ^^

Omelette qui rit, omelette qui pleure ...à cause des oignons ^^





Deuxième déclinaison : cake lardon, cébettes et chèvre


Je prends une base classique de cake tel que les recettes des cakes de Sophie : 3 œufs , 200gr de farine, 5cl d'huile olive, 5cl de lait, sel, poivre, pour la garniture : 250gr de lardons, 1/2 buche de chèvre, 100gr d'emmental râpé, cébettes blancs et tiges émincés. Je fais revenir sans matière grasse les lardons émincés. Une fois bien revenu, j'ajoute les oignons et surtout les tiges émincées qui me restaient. Je couvre un peu ma préparation pour que les tiges cuisent un peu. Entre deux, je prépare mon appareil pour la pâte à cake j'y ajoute les fromages et le mélange oignon/lardons. J'ajoute du poivre , du curcuma ( ce qui lui donne une belle couleur jaune). Je mélange bien la préparation et je la réparti dans un moule huilé et fariné puis j'enfourne dans un four chaud à 180°C pendant 30 min. La cuisson se vérifie au couteau : la lame d'un couteau doit ressortir sèche du cake.
Après dégustation, j'ajouterai plus d'oignons blanc pour le goût, les tiges permettent de donner la touche de vert.




Bonne dégustation !

Et vous quel est votre légume primeur préféré ?


dimanche 24 avril 2016

Et si on allait à Quiberon






Petite escapade de 5 jours à Quiberon charmante commune située sur une presqu’île au sud du Morbihan. Bienvenu en Bretagne.


C'est partie pour une ballade visuelle et gustative ( pour la gastronome que je suis je commencerai inévitablement par le miam !!)

Incontournable pour déguster les meilleurs crêpes de Quiberon rendez-vous à la Pourlette : petit crêperie sympathique dans un esprit rétro-brocante tenue par une équipe jeune et décontractée. Les garnitures des galettes sont copieuses. Les crêpes et galettes sont réalisées devant vous. Petit plus : cidre servi à la pression, c'est délicieux.
Un conseil réservez ! C'était complet même un lundi soir. 
Pas de petite photo de ces délicieuses galettes désolé je vous laisse juger par vous même 


La Poulette 2 rue Jean Bart Quiberon
02 97 50 03 31

Deuxième rendez vous gustatif des vacances : La Cabana.

2 rue de port Maria , Quiberon
02 97 29 51 25


Dépaysement total bienvenu au cœur de la jungle dans le monde du graougraou sous entendu imprimé léopard.




A déguster pizza cuite au feu de bois réalisée devant nous en compagnie de la faune sauvage, mais pas que! La carte très complète propose également du poisson frais du jour du marché, des moules frites, des plancha à partager, des sardines grillées et bien sûr galettes et crêpes. Le service est rapide et très attentionné.

La bigoudène de la savane 







Troisième rendez-vous des papilles , je ne pouvais pas venir à Quiberon sans déguster quelques fruits de mer...Mon péché mignon les langoustines que j'ai faite cuire à l'eau de mer ( et oui c'est bibi qui se rend à la plage avec sa marmite ^^) 
Allez quelques petites photos pour vous faire saliver...






Après une ballade gustative il est temps de digérer en découvrant le paysage local...
Bienvenu à port Haliguen quartier plutôt plaisancier et pêcheur de Quiberon plus calme que la Grande Plage




son port







Plages à proximité...

plage du fort neuf
















Au bout de port Haliguen : rendez vous à la pointe du Conguel pour une belle balade dans les rochers et les pins...





















Quiberon et sa grande plage : la croisette quiberonnaise en fait : rendez vous du marché nocturne en saison et de la vie quiberonnaise.










 En prenant la direction du golf , le menhir du Goulvars nous attend.






Petit arrêt dans le Ria d'Etel vallée fluviale envahie par la mer, ce ria constitue une baie abritée parsemée d'îlot dont celui de Saint-Cado à une vingtaine de kilomètre de Quiberon direction Belz. Cet îlot apparaît dans " Premiers crus " très joli film français avec Gérard Lanvin que je vous recommande vivement ( plateau de fromage et de vin inévitable au visionnage !).










Un petit conseil,  il faut quitter la presqu’île par la côte sauvage en prenant la direction de Port Maria ( port d'embarquement pour Belle Île en Mer). Le paysage est à couper le souffle qu'il vente, qu'il pleuve ou par grand soleil. A la sortie de la ville par cette route, le château Turpault emblème de Quiberon est à admirer.









































Je ne parle pas de Port Maria, des Niniches et des nombreuses conserveries de Quiberon , je vous laisse plutôt vous y rendre afin de découvrir ce lieu où la mer majestueuse apporte énergie et beauté. Un endroit idéal pour se ressourcer ... Kénavo les amis.